Biover - Teinture mère Bio Harpagophytum procumbens (griffe du diable) - 50 ml

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

Biover - Teinture mère Bio Harpagophytum procumbens (griffe du diable) - 50 ml

04927120

L’harpagophytum (griffe du diable) en teinture mère soulage les muscles et les articulations rigides et sensibles tout en préservant leur souplesse. Cette plante quelque peu bizarre pousse dans le désert sud-africain de Kalahari. Ses fruits sortent du sol comme des griffes du diable, de là son nom. La population autochtone utilise cette plante depuis des siècles pour son action bénéfique.

labels
9,49 €

En stock

Ajouter les articles au panier

Description

Noms communs : Griffe du diable, racine de windhoek.
Nom botanique : Harpagophytum procumbens, famille des pédaliacées.
Nom anglais : Devil's claw root. Partie utilisée : Les tubercules secondaires.
Habitat et origine : Plante des régions désertiques du sud-est de l'Afrique, principalement du désert du Kalahari et des steppes de la Namibie.


Historique de la griffe du diable
Les peuples indigènes du Sud de l'Afrique - les Bantus, les San, les Khoi - utilisent la griffe du diablepour soulager une foule de maux, dont les douleurs rhumatismales et les troubles digestifs. Les premières descriptions occidentales de la plante datent de 1820, mais c’est en 1907 qu’un Allemand « découvrit » ses vertus médicinales, au contact des peuples indigènes. En 1950 un chercheur allemand s’est intéressé de plus près à la griffe du diable. En Occident, on l'utilise surtout pour soulager les douleurs arthritiques, ses propriétés apéritives et digestives étant peu connues.


Le nom latin de la plante vient du fait que le fruit est muni de griffes qui semblent spécialement conçues pour s'agripper, sans le moindre ménagement, aux pattes, aux poils et à la peau des êtres vivants qui s'y frottent. Harpagophytum signifie « harpon végétal ». Son nom commun, griffe du diable, est attribuable au fait que ses griffes se fixent dans les parties molles des sabots du bétail et contribuent à la propagation des maladies dans les troupeaux.


La plus grande partie des 700 tonnes de racines de griffe du diable vendues annuellement dans le monde provient de plantes sauvages, ce qui pourrait menacer sa survie à long terme. Pour cette raison, les principaux pays producteurs (Namibie, Botswana, Afrique du Sud) ont mis en place des politiques encadrant la récolte afin de préserver la plante. Divers essais de culture à plus ou moins grande échelle sont en cours, mais la griffe du diable est difficile à cultiver. De plus, si cette culture prenait beaucoup d’ampleur, elle menacerait la survie des cueilleurs, qui n’ont généralement pas d’autres sources de revenus.

Formule

Harpagophytum procumbens extrait hydroalcoolique 100% (alcool*, griffe du diable* (tubercules de la racine secondaire), eau).

Les teintures sont des extraits de plantes hydro-alcooliques à haute concentration. Les teintures Biover sont produites principalement à partir de plantes fraîches provenant de cueillettes sauvages (dans des zones naturelles protégées et non polluées) ou de culture biologique contrôlée. En fonction du taux d'humidité et de l'espèce, on utilise jusqu'à 750 g de plantes fraîches par litre de teinture. Les teintures contiennent donc la totalité des principes actifs à haute teneur.

Conseils d'utilisation

3 x 20 à 30 gouttes par jour.


Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Biover - Teinture mère Bio Harpagophytum procumbens (griffe du diable) - 50 ml

Quelle note donneriez-vous à ce produit ?*
  1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles 5 étoiles
Votre note





Tags du produit

Utilisez des espaces pour séparer les tags. Utilisez les apostrophes (') pour les phrases.

  En cours de chargement...